Breaking news ! : « I’ll not cry, i’m not that weak ! … Well, just a little maybe. »


(Don’t panic de Coldplay)

L’espagnol a fini par avoir ma peau.

Le jour même où je devais passer mon épreuve d’espagnol, le jour où je NE DEVAIS PAS me réveiller en retard car mon centre d’examen était à 1h de mon studio, le dernier jour d’examen du bac… Ce jour-là, mon réveil n’avait pas sonné.

Panique, pleurs, désespoir, tant d’émotions qui m’ont parcourue en ce matin du 28 Juin 2011. Après avoir été prise par l’IUT Paris Descartes (réputé pour être sélectif), après avoir fait un grand pas vers la colocation sur Paris, après avoir passé toutes les autres épreuves du Bac, il fallait qu’il m’arrive cette tuile sur LA matière que je détestais, ma bête noire risquait de tout compromettre.

Charuruflex a repris ses esprits plus rapidement que moi, a appelé le centre d’examen, puis a roulé autour de 200km/h sur l’autoroute pendant que je déprimais dans la voiture, il a pu m’emmener à mon centre d’examen sans trop d’encombres. (On entendait juste le frigo destiné à notre colocation cogner contre les portes arrières comme un démené, rien de très grave hein ! Quoique…)

Puis là, stress. Et ensuite je pense que j’ai dû faire un black-out dans mon esprit. J’ai pu passer mon épreuve d’espagnol grâce à la gentillesse de l’examinatrice, j’étais d’ailleurs tombé sur un texte que j’avais bien compris : « Sirvienta en la capital« . J’ai dû raconter n’importe quoi dans le pire espagnol possible, mais.. j’en avais rien à faire, j’avais échappé de justesse à l’élimination.

C’était ainsi que ma propre expérience du Bac s’était finie. (Je ne veux plus jamais revivre un truc pareil !)

Mais ce n’était pas tout… Il fallait encore déménager toutes mes affaires de mon studio et le ranger de fond en comble l’après-midi, puis dire « au revoir » à mon premier studio où j’ai vécu toute seule. Cependant ceci est une autre histoire.

En tout cas, cette journée chargée en événements marqua la fin de mes jours à La Ferté Bernard en tant que lycéenne, et marquait le début d’une nouvelle vie, d’un nouveau quotidien.

Swin golf… ou comment bien finir l’année…

Une biquette, une plume, des jambes, une cabane, un club de swin golf… Pourquoi ces machins ? Et bien disons que j’avais envie de garder une trace de ma journée d’aujourd’hui quelque part..

Dernière sortie scolaire de l’année, 3 classes ont pu découvrir la joie du swin golf, un sport entre le mini golf et le golf selon les dires de notre instructeur x) Cela se pratique avec le club qu’on voit au centre de l’image, celui-ci a pour particularité avec ses différentes faces de faire un club pratique : 3-en-1, une face pour envoyer loin, une face intermédiaire et une autre pour le green. La balle est plus grosse et plus molle que celle utilisée ordinairement par les joueurs de golf. Enfin bref !

Après 2 heures de cours (musique, maths) durant lesquelles on est resté dans la salle multimédia. Rassemblement, puis répartition dans les cars. Le nôtre (Yukari et moi) était celui le moins bondé.Ce qui a valu un voyage plutôt tranquille, moi qui dormais avec mes écouteurs dans les oreilles (« Breakin’ through » de Shuuhei Kita, 1er opening de PERSONA -Trinity soul- qui passait souvent avec « Oh my Juliet » de LM.C, 2ème ending de Red Garden) et Yukari, qui regardait le paysage vu qu’elle a squatté ma place fétiche, c’est à dire près de la fenêtre et juste avant de sortir du car, qui n’en était plus vraiment un, mais on avait plutôt une ferme.. voire un zoo où se produisait des chanteurs à 2 sous (et ouais, on a eu le droit à « Sous le soleil des tropiiiiiiiiiques !!! Oh yeaaah ! » =_=).

Pause déjeuner, et un bon moment pour prendre des photos.. hélas, mon art n’a pas été apprécié, vu qu’on m’a souvent fait des menaces comme « on va porter plainte, droits d’auteur ! » (même si.. j’aimerais bien leur dire que c’était « droit à l’image ou quelque chose du genre mais pas droit d’auteur » 🙄 ) Enfin bon, m’en moque, comme on peut le voir, j’ai mis aucune tête dans mon image. Ah et durant cette pause déjeuner, on peut s’apercevoir que les gens de mon âge n’ont que 2 ou 3 ans => (voir la cabane totalement déglinguée en haut à gauche de l’image). Les balançoires, et les massacres de cabane pour enfants, sont leur dada… D’ailleurs, qui a dit que c’était pour le swin golf qu’on était venu ? x)

Finalement après une courte introduction à ce sport, où on a bien insisté sur des règles de sécurité (qui ont été très très très bien appliquées :3), nous fûmes répartis en plusieurs groupes de 14, qui sont ensuite sous divisés en équipes de 7, vous suivez toujours ? =o

Avec de la chance, nous nous sommes retrouvés avec la personne qui gère les ordis dans notre établissement, un dénommé Pierre, on a réussi à l’enrôler de force d’ailleurs ! xD

Résultat des parcours de swin golf : Plusieurs arrachages de gazon (mici Joséphine, Pierre, Steven et j’en passe =D), plusieurs photos prises à l’insu de mes camarades (ne me remerciez pas, j’vous aime x3 ), sur 3 trous, notre équipe a gagné 3 fois (Qui a dit que Clémence allait remplacer Tiger Woods ? xD). On peut retenir au final, qu’il a fait bien chaud, que le soleil tapait fort, qu’on s’est bien amusés, et que le swin golf, c’était vraiment un sport où fallait être patient et être zen…

Au retour, après l’avoir demandée, j’ai pu avoir une plume de Geai (pas sûre de l’ortho) trouvée par Pierre sur notre dernier parcours. Une plume avec des rayures bleues, toute jolie comme sur l’image =3 *mode I love le bleu*

Après ce dernier moment de détente, tous ensembles… Je pense que cette journée devrait être mémorable, car après ça.. Je ne verrais plus toutes ces têtes l’année prochaine. Bizarrement j’ai toujours voulu qu’on arrive aux vacances, et pourtant, personnellement, j’suis un peu triste car une page se tourne, des amitiés aussi. Enfin bref… Pour finir…

J’AI ENCORE CHAUUUUUD !!!

* Donc, mangez des glaces et des pastèques, c’est la saison 😉 *